Marque

Alex Ko : de mannequin à entrepreneur créatrice de mode

Alex Ko c’est avant tout l’histoire incroyable d’Aleksandra Kolodziej, une polonaise qui débute sa carrière en tant que mannequin et qui est aujourd’hui l’entrepreneur aux rennes de sa propre marque de mode Alex Ko.

La créatrice de mode Aleksandra Kolodziej

Son idée ? Aller à contre courant des collections temporaires de mauvaise qualité et proposer des vêtements de qualité et écologiques.

Curieux ? Pour en savoir plus sur son parcours et les clés de son succès (dont son packaging), nous avons choisi de l’interviewer.

On vous emmène découvrir son histoire inspirante et comment son expérience en tant que mannequin est aujourd’hui un atout pour sa marque.

Et pour vous aider, nous résumerons à la fin de l’interview les éléments clés de la réussite d’Alex Ko et pourquoi nous pensons que son packaging est particulièrement intéressant.

L’interview d’Aleksandra Kolodziej (Alex Ko)

La carrière de mannequin

Comment a commencé votre carrière de mannequin ?

Tout est arrivé de manière accidentelle.

Quand j’étais adolescente je travaillais dans les rallyes automobiles à nettoyer les pistes. C’était un sale boulot. Mais grâce à ça j’ai pu gagner de l’argent pour mes besoins d’adolescente.

C’est là-bas qu’un type m’a remarqué. Il connaissait l’industrie de la mode et m’a aidé à entrer dans ce monde.

Aleksandra Kolodziej qui pose comme mannequin dans le sable

Vous travaillez toujours en tant que mannequin ?

Oui. Après des années de travail sur plusieurs continents j’ai décidé de retourner en Pologne et d’y tenter ma chance.

J’ai aussi pris cette décision parce que je voulais faire quelque chose de nouveau : créer ma propre marque de mode. Pour moi la Pologne était l’endroit idéal.

Changement de carrière

Quand avez-vous décidé de devenir créatrice de mode et de créer votre propre marque ?

J’étais à Los Angeles quand j’ai pris cette décision. Vivre en Californie était un rêve devenu réalité. Du moins au début.

J’avais beaucoup de différents boulots et je profitais de mon temps libre pour explorer les charmes de la Californie.

Mais cette idylle a perdu de sa saveur lorsque j’ai réalisé que les personnes avec lesquelles je voulais partager ces expériences étaient loin de moi. Et puis, au-delà je la solitude, je ne me sentais pas accomplie professionnellement.

Le mannequinat est devenu ennuyeux ?

Le mannequinat peut être une aventure passionnante qui donne confiance en soi et vous ouvre au monde et aux gens.

Je n’en ai donc pas fini avec le mannequinat.

Mais je suis arrivée au point où j’ai ressenti l’envie irrépressible de relever de nouveaux défis. C’est comme ça qu’est né Alex Ko.

Les débuts en tant que créatrice de mode

Vous aviez donc envie de créer une marque… Et ensuite ?

C’était exactement la première question que je me suis posée : et ensuite ?

À vrai dire, je ne savais pas par où commencer.

Ma première idée était que si je veux créer des vêtements et superviser l’ensemble du processus, je devais en savoir davantage.

C’est pour ça que j’ai décidé de suivre un cours sur la création de vêtements et appris à me servir d’une machine à coudre. J’ai aussi lu plusieurs livres sur le développement d’une marque.

J’avais de l’expérience dans l’industrie de la mode donc je savais exactement le genre de vêtements que je voulais créer et je savais aussi comment faire des shootings photos professionnels : ces détails étaient très importants pour créer une bonne image de marque.

Mes amis m’ont énormément soutenu. Je pense que c’était la clé. C’est grâce à eux que les résultats de mes premiers pas ont été exactement comme je les avais imaginés.

Quelle était votre expérience de mannequinat la plus utile pour créer votre marque de mode ?

Mon expérience dans l’industrie de la mode et mes nombreux voyages ont considérablement influencé ma vision de l’esthétique et du style.

Le mannequin Aleksandra Kolodziej qui pose

En 12 ans de mannequinat, j’ai découvert des tissus et coupes variés. C’est grâce à cela que j’ai réalisé l’importance de la qualité de ce que l’on porte.

À quels défis doit faire face une jeune créatrice de mode ?

En théorie, l’idée est simple. Mais la réalité est toute autre.

Rien qu’une tâche très terre à terre comme devoir recruter des personnes qui répondaient à mes attentes était un sacré défi.

Autre chose que j’ai trouvé curieuse : dans un pays qui a une telle tradition de l’industrie textile comme la Pologne, trouver des tissus de très bonne qualité s’est avéré difficile.

Mais le plus challengeant dans tout ça, c’était de gérer tout moi-même. Lorsqu’on est responsable de tout dans une entreprise, on manque forcément de temps pour faire tout ce que l’on souhaite.

Une entrepreneur réaliste

Donc vous concevez les vêtements, vous les cousez et vous vous occupez de l’image de marque toute seule ?

Je crée mes vêtements moi-même. Il en va de même pour l’image de marque d’Alex Ko, c’est moi qui la gère.

Bien sûr, je suis plus douée avec certaines tâches que d’autres, mais j’apprends.

Quand j’ai créé la marque, je m’imaginais mal consulter d’autres personnes ou faire des compromis.

Mais au fil du temps j’ai réalisé que les contributions tant créatives que pratiques d’autres personnes sont très utiles.

Je cherche quelqu’un qui pourra m’apporter quelque chose et me dire quand j’ai une mauvaise idée. Cela m’aidera avec mes points faibles. Une équipe bien choisie c’est un travail plus efficace.

La stratégie d’Alex Ko

Le marché de la mode est saturé, notamment avec les jeunes créateurs qui se placent comme alternative aux chaînes de magasins et gagnent en popularité. Qu’est-ce qui rend votre projet unique ?

Les produits Alex Ko s’adressent aux femmes soucieuses de la qualité de leurs vêtements et qui se sentent à l’aise dans des tons monochromes. Ils sont destinés aux femmes qui aiment l’élégance avec une pointe de liberté.

Robe de la marque Alex Ko

Ma collection de vêtements se caractérise par un style intemporel. Ce sont des habits qu’on peut porter maintenant et qu’on pourra toujours mettre dans 10 ans.

Je voulais créer quelque chose de spécial : des vêtements qui s’adaptent aux différentes morphologies et qui respirent. Je veux que les femmes qui portent Alex Ko aient confiance en elles et se sentent à l’aise.

C’est ce qui rend Alex Ko différent d’une autre marque.

L’image de marque Alex Ko

Vous avez une vision très claire de ce que devrait être l’industrie de la mode. Vous approchez la création de vos collections avec beaucoup de précision.

Aujourd’hui les grosses marques de modes sortent plusieurs collections par an. Dans un tel cycle de production, seule la quantité compte, la qualité importe peu.

L’impact de cette industrie sur l’environnement, le comportement du consommateur et notre confort sont sous-estimés.

En choisissant nos vêtements, nous proclamons quelque chose. Nous exprimons une partie de notre caractère et de notre personnalité.

Vous vendez en ligne. Quelle importance accordez-vous au design et à l’image de marque ?

Le design, y compris celui du packaging est très important dans la création d’une image de marque.

Personne qui tient une boîte en carton Alex Ko

Je voulais que tout marche ensemble, que ce soit cohérent et créer une image claire dans l’esprit des gens.

Les couleurs et les formes sont très importantes, c’est à travers elles que nous construisons une image qui affectera les émotions et la perception des clients.

Le packaging d’Alex Ko

Comment est né votre packaging ? Quelle était l’idée ?

Le design du packaging actuel est basé sur la forme du logo Alex Ko.

Boîtes avec bandeau Alex Ko empilées

Je voulais que les couleurs du packaging correspondent à celles utilisées dans ma collection actuelle.

Pour la suite, j’aimerais continuellement changer le packaging de manière à ce que ses couleurs suivent celles des nouvelles collections.

Pourquoi avoir décidé d’utiliser Packhelp ?

J’ai découvert Packhelp lorsque j’étais aux États-Unis. J’étais très contente de vos produits.

Pour moi un aspect important en choisissant mon fournisseur d’emballage était la relation entre le volume de commande et le prix : chez Packhelp on peut commander de petites quantités sans trop dépenser.

De plus, le client reçoit un emballage qui est fait en matériaux recyclés et est recyclable. J’aime aussi beaucoup votre site, la navigation est intuitive et aide à prendre une décision rapidement.

Les projets d’Alex Ko

Où voyez-vous Alex Ko dans 5 ans ?

Dans 5 ans je vois la marque dans des boutiques à Berlin et à Londres bien sûr :)

Ouvrir des boutiques physiques et se lancer à l’international font clairement partie de mes objectifs pour le futur.

Mais je voudrais que la marque garde son identité et que les vêtements soient toujours confectionnés avec le plus grand soin.

C’est pour ça que nous poursuivons notre développement en cherchant des solutions qui garantissent cette qualité et qui permettent d’améliorer le processus de traitement des commandes.

Concernant le design, je compte jouer un peu et élargir l’offre, pourquoi pas essayer des styles plus audacieux.

Les 3 éléments de réussite d’Alex Ko

Alex Ko est une marque intéressante, non ?

Maintenant voyons voir quels sont les clés de son succès. Il y a en 3 :

Connaître son marché

Elle a su trouver facilement une niche grâce à sa très bonne connaissance du marché de la mode. Expérience de mannequinat oblige.

Proposer une offre alternative

Elle s’est positionnée à l’opposé de la plupart de ses concurrents : une mode avec des vêtements qui durent dans le temps, tant au niveau de la qualité que de l’esthétique.

Avoir une image de marque cohérente

Elle a compris l’intérêt de voir sa marque de façon globale, notamment en terme d’image de marque. Cela permet d’être cohérent et donc améliorer la perception et la mémorisation des clients.
Elle soigne donc non seulement la qualité de ses produits mais aussi son packaging.

Boîtes ouverte avec un vêtement Alex Ko

Pourquoi le packaging d’Alex Ko est intéressant

On vient de le comprendre, le packaging pour Alex Ko est essentiel.

Car Alksandra Kolodziej a très bien compris l’importance de soigner son image de marque sur tous les fronts.

Et le packaging en fait partie.

Ce dernier ne se limite pas à des fonctions purement pratiques (transporter et protéger les produits).

Elle a choisi de créer un packaging léger, délicat et coloré, tout comme sa collection, créant ainsi une cohérence sans pareil.

La force d’Alksandra Kolodziej c’est aussi de jouer la cohérence sur l’aspect éco-responsable de sa marque. Elle privilégie les vêtements de qualité et durables. C’est donc en toute logique qu’elle a choisi les Boîtes avec Bandeau de Packhelp qui sont fait d’au moins 90% de matières recyclées.

Personne qui glisse la boîte avec bandeau Alex Ko dans une pochette d'expédition

Et même quand Alksandra Kolodziej veut assurer entièrement la sécurité de ses produits en glissant ses boîtes dans une pochette plastique pour l’expédition, elle le fait en pensant à son image de marque. Elle a en effet choisi d’imprimer son logo également sur les pochettes d’expédition.

Cela permet à la marque de créer un univers et d’être facilement identifiable par les gens.

Et être identifiable, dans le brouhaha et le trop plein de marques sur le marché, c’est un atout indispensable.

Vous aussi avez envie d’être identifiables aux yeux de vos clients pour vendre plus ? Découvrez nos packaging uniques !

 

Design suivant
Super!
Vous êtes maintenant inscrit!
Ne manquez pas des trucs intéressants

Joignez notre liste pour s’inspirer de nouveaux designs. Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter bimensuel.


L’adresse e-mail est incorrecte.