It seems you're in
Choose other country

Tout sur la préparation de commande et comment l’optimiser

Pierre Grante
Pierre Grante | 19 min lu

Souscrivez pour rester à jour

check
Super!
Vous êtes maintenant inscrit!
subscribe-decor

Vos produits se vendent comme des petits pains ou presque ? Très bien, voilà une bonne nouvelle.

Après tout ce que vous avez fait pour que ça arrive, votre entreprise le mérite bien.

Cela dit, si votre préparation de commande n’est pas optimisée pour respecter votre partie du deal maintenant que le client vous a donné son argent, vous vous exposez à des clients mécontents et des coûts qui grimpent.

Il faut donc être capable d’envoyer le bon produit, dans la bonne quantité à la bonne adresse.

Cela peut paraître facile à faire, pourtant les défis sont nombreux et les erreurs de picking ou de stock arrivent (entre autres). Surtout si votre business prend de l’ampleur.

C’est pourquoi la préparation de commande qui succède à vos efforts marketing pour vendre votre produit est cruciale.

Le processus de traitement d’une commande client est aussi une partie clé de votre chaîne logistique maintenant que vos produits ont été acheminés dans votre entrepôt.

Pour vous aider à gérer optimalement cette partie importante de votre chaîne logistique, obtenir la satisfaction de vos clients et réduire vos coûts, nous allons donc voir ensemble :

  • Ce qu’est la préparation de commande et ses enjeux
  • Les étapes du processus de traitement d’une commande client
  • Les 3 types de prélèvement de la marchandise (picking)
  • Quels sont les systèmes de guidage qui facilitent et permettent de contrôler le picking
  • Comment optimiser la préparation de vos commandes (temps de préparation, conditionnement, etc.)

En parlant de conditionnement, un produit mal emballé, c’est une source de retours potentiels !

Protégez bien vos produits lors de leur transport avec un emballage robuste et qui fait rayonner votre marque !

Notre boîte d’expédition quadrichrome, conçue pour les envois, est solide et personnalisable facilement !

Boîte d’expédition quadrichrome - emballage personnalisé pour produits - Packhelp

Découvrir la boîte quadrichome

Dans tous les cas, une fois que vous aurez lu notre article, vous serez en mesure d’avoir une préparation de commandes aux petits oignons !

Commençons donc par le commencement et voyons voir ce qu’est la préparation de commande.

Qu’est-ce que la préparation de commande ? Définition et enjeux

Préparateur de commande dans son chariot élévateur

La préparation de commande consiste à prélever (c’est le picking) puis regrouper des articles d’un stock (entrepôt, stock usine, magasin) en vu de les expédier à leurs clients respectifs, selon les quantités demandées.

La préparation de commande est une étape clé de la chaîne logistique qui détermine en grande partie la satisfaction de vos clients lorsqu’ils reçoivent leur commande.

La rapidité avec laquelle vous l’effectuez, la fiabilité de votre processus de traitement des commandes pour éviter les erreurs (mauvaises références ou quantités, etc.), la façon d’emballer vos produits, sont (en plus de la qualité et rapidité de la livraison) des déterminants de la satisfaction de votre client.

En parlant d’emballer vos produits, saviez-vous que Packhelp vous accompagne dans la gestion de votre chaîne d’approvisionnement d’emballages personnalisés ?

Profitez de notre réseau de fabricants d’emballage pour optimiser vos coûts !

Packaging entièrement personnalisé avec Packhelp

Votre image de marque est en jeu avec la préparation de commande.

Votre client ne pense pas à, ou n’imagine peut-être pas toutes ces étapes nécessaires à recevoir son produit chez lui ou en magasin dans de bonnes conditions. D’ailleurs il s’en moque.

Ce qui lui importe simplement c’est de recevoir le(s) bon(s) produit, dans la bonne quantité, rapidement et bon état.

Personne ouvrant une boîte de produits de rasage Fiain

Il est donc de votre responsabilité de faire en sorte que tout cela se passe bien et bien huiler les rouages de votre entrepôt.

En plus d’un client insatisfait et d’une image ternie, un processus de traitement d’une commande client mal optimisé engendre des coûts potentiellement importants. Cela peut être dû au retour du produit par le client (car mauvaise référence ou autre), à une erreur de stock, à un temps de préparation trop long, un emballage mal fait, etc.

C’est pourquoi, passer par un prestataire logistique qui connaît bien son métier peut-être une option intéressante.

C’est effectivement moins de contrôle sur votre processus de traitement des commandes, mais c’est l’assurance que le boulot est bien fait.

Enfin, si vous choisissez bien votre prestataire.

Envie de ne pas vous louper dans ce choix ? Jetez un oeil à notre article Comment bien choisir son prestataire logistique ?

Si on résume tout cela, la rapidité de la préparation de commande tout autant que sa qualité/fiabilité sont les deux principaux enjeux.

Les étapes du processus de traitement d’une commande client

Afin de vous aider à y voir un peu plus clair sur le processus de traitement d’une commande client, voyons voir quelles sont les différentes étapes qui le jalonnent.

Il y a 4 étapes dans le processus de traitement d’une commande client :

  • Planification de la préparation de commande
  • Itinéraire de prélèvement : cette étape est supprimée dans le “goods to man”
  • Prélèvement (ou picking)
  • Conditionnement et préparation pour l’expédition

Schéma détaille montrant l'organisation d'un entrepôt
Crédit : smartdraw.com

Mais qu’est-ce que ce “goods to man” ?

En fait, il y a 2 principes d’acheminement de la marchandise. Le “goods to man” et “man to goods”.

Avant de détailler les étapes de préparation, voyons le détail de ces 2 systèmes pour mieux comprendre le processus de traitement d’une commande client.

Goods to man ou marchandise vers l’homme

Dans ce système, les articles sont acheminés automatiquement à l’aide de machines (des transstockeurs) vers le préparateur de commandes.

Articles vers l'homme grâce à des machines automatiques
Crédit : mecalux.fr

Dans ce cas, l’étape “itinéraire de prélèvement” est supprimée, car il n’est plus nécessaire pour l’opérateur de bouger, ni d’avoir des allées de circulation. On économise donc de l’espace et du temps. De plus cela permet de réduire le taux d’erreurs.

Le goods to man est particulièrement intéressant si :

  • Vous avez un budget important à consacrer à votre logistique d’entrepôt (les machines sont un gros investissement initial)
  • Une bonne partie de vos articles ont un faible taux de rotation
  • Vous avez de nombreuses références

Le goods to man est de plus en plus utilisé dans les entrepôts logistiques.

Man to goods ou homme vers la marchandise

Dans ce cas, l’opérateur qui prépare les commandes va chercher lui même les produits là où ils sont situés dans le stock. Pour cela il s’aide d’un système de guidage et d’engins de manutention tels que les transpalettes ou les chariots élévateurs.

Préparateur de commande dans les étagères d'un entrepôt
Crédit : toyota-forklifts.eu

L’intérêt du système man to goods est :

  • Son faible coût d’investissement
  • Si vous avez beaucoup d’articles avec un taux de rotation élevé
  • Si vous avez relativement peu de références

C’est le système encore largement utilisé dans de nombreux entrepôts pour la préparation de commandes manuelle.

Ce point éclairci, voyons quelles sont les différentes étapes de la préparation de commande.

1) La planification de la préparation de commande

Le préalable pour avoir un processus de traitement de commandes qui fonctionne bien et est optimisé au maximum, c’est de bien le préparer en avance.

Il faut donc planifier les tâches successives de cette préparation de commande afin que tout se passe pour le mieux.

Chose que dont vous n’avez pas à vous soucier si vous passez par un prestataire logistique.

Chariot pour la manutention des commandes

Cela vous fera gagner du temps et de l’argent et permettra également d’offrir une prestation de qualité à votre client.

C’est surtout une question de ressources humaines, matérielles et temporelles :

Utiliser les bonnes ressources

Par exemple, avez-vous besoin d’un chariot élévateur ou non ? Cela dépend de la hauteur de vos rayonnages. De combien de préparateurs de commandes avez-vous besoin ? Quel emballage choisir pour vos produits ?

Allouer correctement et efficacement vos ressources.

Combien de temps faut-il pour chaque étape ? Quel opérateur fait quoi ? Quel quantité d’emballages vous faudra-t-il pour éviter une rupture de stock ?

Si vous avez besoin d’emballage, Packhelp est là pour vous aider.

Nous mettons à disposition notre département R&D pour créer un packaging qui vous ressemble. Profitez aussi de notre large réseau de fabricants d’emballage pour optimiser facilement vos coûts d’approvisionnement.

Packaging sur mesure avec Packhelp

L’idée, pour réussir à bien planifier et optimiser votre processus de préparation de commande est de le standardiser au maximum.

Planifiez chaque étape méticuleusement, pensez aux imprévus autant que cela est possible et faites des tests avant d’implémenter définitivement votre processus.

Venons-en maintenant aux étapes que vous devrez planifier.

2) L’itinéraire de prélèvement

Prévoir l’itinéraire de prélèvement est la deuxième étape de préparation des commandes. Comme nous l’avions précisé, elle ne s’applique pas au système goods to man.

Il s’agit pour l’opérateur qui prépare les commandes de suivre un itinéraire déterminé pour aller prélever les articles nécessaires là où ils sont et de les rapporter à la zone de conditionnement.

L’itinéraire de picking est l’étape du processus de traitement des commandes qui consomme le plus de ressources et de temps.

3) Le prélèvement (ou picking)

Préparateur de commande qui prélève les produits en rayon

Le prélèvement aussi appelé picking, est une étape cruciale de la préparation de commande.

Si elle est cruciale, c’est parce que c’est à moment là que la plupart des erreurs risquent d’être commises. D’où l’intérêt d’un préparateur de commandes consciencieux et d’un bon système de contrôle ou guidage.

Lors de celle-ci, le préparateur de commande prélève les articles des commandes dans leur emplacement de stockage grâce à un système de guidage qui contrôle ce qu’il doit collecter. Nous reviendrons peu après sur les différents systèmes de guidage pour tout vous expliquer.

Il est à noter que le temps que met le picking peut énormément varier selon l’itinéraire de prélèvement et sa longueur, la hauteur de l’entreposage des marchandises et leur accessibilité en général.

Cela dépend également de la méthode de picking. Nous vous détaillerons cette dernière dans quelques paragraphes.

4) Conditionnement et préparation de la commande pour l’expédition

Nous arrivons à l’ultime étape de la préparation de commande.

À ce moment là, le préparateur de commande vérifie les articles collectés depuis le stock : leur quantité et leur référence.

Il ne reste plus qu’à emballer les produits pour qu’ils soient sûrs d’arriver en bon état chez le client et à affranchir les colis.

C’est une étape capitale non pas en terme de temps ou de fluidité mais concernant les conséquences possibles d’un mauvais emballage : retour produit, impossibilité de livraison (car perdu ou trop endommagé pour être livré, etc.) et j’en passe.

C’est un processus compliqué à bien gérer et coûteux.

Pour vous éviter ce genre de mésaventure, nous vous conseillons d’utiliser un emballage fiable qui livrera votre produit intact à votre client.

C’est le cas de notre boîte postale en carton : sa robustesse et fiabilité grâce à ses 3 couches de carton ondulé protègent efficacement vos produits.

Boîte postale en carton sans impression blanche avec double bande adhésive

Mais ce n’est pas tout : elle est en plus dotée d’une double bande adhésive. Une qui facilite sa fermeture pour l’expédition et une qui facilite un potentiel retour !

Tout est pensé.

Découvrir la boîte postale en carton

Emballage d'un colis Judy the Fox avec du papier de soie
Crédit photo : Mélinda Blanchet – À l’Orée des fées

Vous vous posez des questions sur votre emballage et cherchez la meilleure solution pour optimiser son coût ?

Voici 13 manières de réduire votre coût d’emballage.

Une fois vos articles bien emballés, la packing list (liste de colisage) ou le BL (bon de livraison) est imprimé pour le transporteur.

Ensuite, les colis sont mis dans la zone d’expédition si vous avez un pick-up prévu par votre transporteur (DPD, UPS, DHL, etc.).

Sinon, vous devez prendre en charge vous-même le transport des commandes jusqu’au point de collecte du livreur le plus proche.

Et c’est le moment où vous vous dites que cela c’est bien beau, mais qu’avec le Covid-19 (la maladie due au coronavirus), cela ne fonctionne plus aussi bien, les livraisons sont retardées, etc.

Vous vous demandez donc comment réagir face à cela.

Sachez déjà que Packhelp opère normalement. Vous pouvez donc commander vos emballages sans crainte chez nous.

Quant à savoir comment votre préparation de commande doit s’adapter face au coronavirus, nous y reviendrons dans la partie sur l’optimisation de votre préparation de commande un peu plus bas.

Dans tous les cas, vous l’avez vu, le picking est une étape clé de la préparation de commande. Afin de vous aider à l’optimiser, nous allons vous présenter les 3 types de prélèvement qui existent.

Les 3 types de picking

Pour bien choisir le type de picking adapté à votre entrepôt, il faut prendre en compte : l’itinéraire de prélèvement, l’agencement de votre entrepôt, les références et leur quantité ainsi que le type de flux de marchandises.

Carton entreposé dans les étagères de stock

Voici donc les 3 types de picking possibles :

Le picking par article

Dans ce cas, le préparateur de commande prélève un produit du stock et prépare la commande dans la foulée.

Cette méthode de picking est utile s’il est nécessaire de collecter une quantité importante de la même référence.

Le picking par vague (ou groupe)

Ici, les produits sont prélevés dans le stock par vagues et ensuite a lieu la préparation et l’emballage des commandes.

Cela permet de préparer et conditionner plusieurs commandes en même temps.

C’est une méthode de prélèvement intéressante si votre préparateur de commande doit collecter beaucoup de références différentes et/ou si les commandes à préparer contiennent peu d’articles.

Produits dans les rayons de l'entrepôt

Le picking par vague est souvent utilisé par les e-commerces.

Le picking par zone

Avec le picking par zone, l’itinéraire de prélèvement des articles est organisé par zone, il est donc conçu en fonction de l’emplacement des produits dans l’entrepôt.

Cette méthode permet également de traiter plusieurs commandes simultanément.

Les systèmes de guidage pour contrôler le picking

Encore une fois, nous allons nous étendre un peu sur le picking. Car oui, c’est le nerf de la guerre dans la préparation de commande.

Un aspect capital du prélèvement, c’est le système de guidage que vous offrez à votre opérateur (dans le cadre du man to goods).

Ce système lui indique :

  • L’emplacement de l’article dans l’entrepôt
  • Le nom du client
  • Le numéro de la commande
  • Le code de l’article
  • Le numéro du colis

Pick by light

Mais quels sont donc ces systèmes de guidage ?

Il en existe 6.

Guidage par étiquette ou pick by label

Le bon de préparation de commande a autant d’étiquettes de références à prélever dans l’entrepôt.

Elles sont classées dans l’ordre dans lequel l’opérateur doit collecter les différents produits et permettent d’éditer ensuite le bon de livraison

Guidage par terminal

Grâce à son terminal, le préparateur de commande a sous les yeux toutes les informations nécessaires au picking de la marchandise dans les rayonnages.

Le terminal permet à l’opérateur de valider son prélèvement d’article manuellement ou en lisant un code barre. Une fois le prélèvement validé, il peut passer au suivant.

Guidage vocal ou pick by voice

L’opérateur de préparation des commandes est équipé d’un boîtier relié par radio au Warehouse Control System qui lui fournit oralement les indications nécessaires pour le picking des articles.

Il peut confirmer les ordres grâce à un microphone et valide oralement le prélèvement afin de pouvoir déclencher le prélèvement suivant.

Pick by voice

Le guidage vocal a l’avantage de libérer les yeux et les mains du préparateur de commandes et de porter toute son attention sur le prélèvement en lui-même.

Ce système de guidage est aujourd’hui largement répandu sur les grandes exploitations et est assez facile à mettre en oeuvre.

Pick by balance

Certains chariots dans les entrepôts sont équipés de la technologie pick by balance.

Cette technologie pèse donc les articles qui permet au Warehouse Control System de contrôler que la référence est la bonne et qu’elle est présente dans la bonne quantité.

Pick to light/pick by light

Le guidage pick to light ou pick by light est simple : des voyants lumineux disposés aux différents emplacements de stockage s’allument afin de montrer l’emplacement à prélever. La quantité d’articles à prendre est également indiquée.

Pick by light

C’est un système de contrôle particulièrement adapté aux petits produits (accessoires, petit électronique, etc.) stockés en grand nombre dans des tiroirs.

L’opérateur qui prépare les commande valide le prélèvement grâce à un bouton présent sur l’emplacement.

Après le prélèvement, le préparateur de commande scanne les articles et les dépose là où le voyant lumineux lui indique de le faire.

Les articles sont alors transférés en zone d’emballage. Les voyants lumineux indiquent à l’opérateur l’état de ses commandes : vert si elle est complète, rouge si elle est incomplète. On peut difficilement faire plus simple.

L’avantage du pick by light est qu’il permet de préparer de nombreuses commandes en même temps tout en ayant un risque d’oublis et d’erreurs faible. Elle permet également une certaine rapidité du picking.

Put to light

Le principe du put to light est exactement le même que le pick by light : un voyant lumineux guide l’opérateur vers les bons articles et lui indique les bonnes quantités ainsi que où déposer les articles.

La différence ?

Avec le put to light, le voyant lumineux n’est pas sur les emplacements des rayonnages mais sur le chariot du préparateur de commande.

Put to light
Crédit : signature-logistic.com

Les avantages sont donc les mêmes pour le put to light que pour le pick by light.

Ces deux systèmes de guidage en entrepôt sont donc intéressants et fiables. Mais ils nécessitent une bonne informatisation de votre entrepôt et représentent un coût d’équipement élevé.

Un investissement qui, si vous en avez les moyens, s’avèrera rentable au vu de sa productivité. Les erreurs sont réduites et la préparation de commande est accélérée.

Comment optimiser votre préparation de commande

Maintenant que nous avons bien compris le déroulement et le fonctionnement de la préparation de commande, voyons quels points nous pouvons optimiser.

Cela vous permettra de fluidifier la préparation de commande, la rendre plus rapide, éviter les erreurs, éviter les retours clients, les erreurs de stock et économiser de l’argent.

Préparateur de commande dans les rayons

Allez, plongeons dans le vif du sujet.

Donner les bonnes informations à l’opérateur

Ce n’est pas une optimisation à proprement parler, mais plutôt une base disons.

Fournir les bonnes informations à votre préparateur de commandes est crucial pour avoir un flux de préparation optimisé et éviter les erreurs autant que possible si vous utilisez par exemple le système de guidage par étiquette.

Les informations minimum que vous devriez donc lui fournir sont :

  • Les emplacements dans le stock des articles à prélever
  • La quantité de chaque référence à prélever
  • L’emplacement où déposer les articles collectés

En complément pour éviter toute erreur, donnez lui :

  • Le nom du client
  • Le numéro de la commande
  • Le code de l’article
  • Le numéro du colis

Donner toutes les informations nécessaires à votre opérateur est d’autant plus important si votre entrepôt est peu informatisé, car vous devrez concevoir vous-même les documents contenant ces informations.

Si vous utilisez un système de guidage type pick by light ou pick by voice par exemple, en général votre Warehouse Control System se charge de donner les bonnes informations à votre opérateur.

Si vous avez choisi un bon prestataire logistique, il devra fournir ses informations au préparateur de commandes.

Mais concrètement comment améliorer la préparation de commande ?

Nous allons voir 5 optimisations pour améliorer votre préparation de commande :

  • La réduction du temps de préparation
  • La fluidification de la préparation de commande
  • La réduction du taux d’erreurs
  • La protection des préparateurs de commande
  • L’amélioration du conditionnement des articles

Nous allons voir point par point les optimisations que vous pouvez réaliser. Nous vous les présenterons sous forme de liste pour vous faciliter la lecture et la mémorisation.

Réduire le temps de préparation des commandes

Chariot de manutention pour la préparation de commande

Passer moins de temps pour un même accomplissement, c’est aussi ce qu’on appelle un gain de productivité.

Voici donc ce que vous pouvez faire pour améliorer le temps de préparation des commandes :

  • Préparez bien vos itinéraires de picking auparavant selon votre méthode de picking choisie.
  • Assurez-vous d’avoir toujours des allées dégagées et de pouvoir circuler à plusieurs si nécessaire, machines comprises.
  • Investissez dans un engin de manutention (chariot, transpalette, etc.) car c’est utile dans la plupart des cas : articles lourds, articles en hauteur, multiples trajets ou trajets longs, etc.
  • Stockez les articles qui se vendent le plus (rotation élevée) dans les emplacements les plus accessibles : proche du lieu le conditionnement pour éviter de démultiplier les longs trajets et/ou à hauteur de bras.
  • Ne stockez pas les produits trop en profondeur sur les étagères, cela les rend moins accessibles et peut faire perdre beaucoup de temps à l’opérateur.
  • Si vous en avez les moyens, utilisez la méthode goods to man plutôt que man to goods (que nous évoquions un peu plus haut) en investissant dans un transstockeur. Cette machine achemine les produits jusqu’à l’opérateur.

Fluidifier la préparation de commande

Un de vos ennemis principaux dans une chaîne logistique, ce sont les blocages et ralentissements. Par exemple, une commande incomplète non prévue, c’est tout le reste qui est bloqué.

Rayons de stockage des articles

Comment remédier à cela ?

  • Suivez les mouvements de stock en temps réel grâce à votre système informatique. Comme expliqué précédemment, vous pouvez par exemple scanner le code-barre de l’article pour actualiser le stock automatiquement.
  • Prévoyez une alerte dès qu’un stock d’un produit est vide ou faible. Voire même, si vous le pouvez, mettre en place un réassort automatique.
  • Choisissez une organisation pour votre entrepôt qui facilite l’itinéraire de picking et fluidifie les trajets. Classez vos articles selon la méthode ABC, par nature de produit, etc. Pensez aussi comme dit précédemment à essayer de garder vos produits qui se vendent le mieux plus accessibles.

Réduire le taux d’erreurs

Des erreurs logistiques lors de la préparation de commande, il y en aura forcément. On ne va pas se raconter des histoires. Les réduire au minimum en revanche reste largement de l’ordre du faisable à condition de bien s’y prendre.

Comment réduire le taux d’erreurs ?

  • Dès que vous en avez les moyens, investissez dans un guidage informatisé, qu’il soit pick by voice, pick by light ou autre.
  • Si vous êtes équipés de terminaux informatiques, l’idéal est que ce dernier puisse scanner les codes-barres de vos articles. En plus de réduire le taux d’erreurs, cela vous permettra d’actualiser immédiatement votre stock.
  • Faites un inventaire régulier de votre stock dans tous les cas.

Protéger vos préparateurs de commande

Les préparateurs de commande sont au coeur du bon fonctionnement de votre entrepôt.

Manutentionnaire dans son chariot

Pour leur propre bien être et pour assurer le bon fonctionnement de votre entrepôt, voici ce que vous pouvez faire :

  • Placez les produits lourds en bas des rayonnages pour éviter les risques liés à la manutention ou de déséquilibrer les étagères.
  • Entretenez régulièrement vos engins de manutention. Cela protège vos opérateurs d’une part et assure la continuité de la préparation des commandes de l’autre.

Améliorer le conditionnement des articles

  • Adaptez-vous au standard des transporteurs pour l’étiquetage de vos commandes et pour la liste de colisage (packing list).
  • Avant d’emballer vos produits, pensez à vous renseigner sur la réglementation en vigueur, cela vous évitera tout blocage ou amende. Il vaut mieux connaître la réglementation des emballages également si vous expédiez à l’étranger.
  • Utilisez un emballage facile à manipuler et à fermer.
  • Utilisez un emballage qui protège bien votre produit. Cela concerne plus la livraison que la préparation de commande, mais c’est à ce moment là de votre chaîne logistique que le conditionnement intervient. De plus cela aura un impact sur d'éventuels retours qu’il faudra traiter au sein de votre entrepôt. Packhelp vous propose des emballages de qualité qui vous assurent de livrer un produit intact à votre client. Notre boîte postale en carton résiste aux aléas du transport grâce à ses 3 couches de carton ondulé. Vous pouvez de plus la personnaliser pour marquer l’esprit de votre client.

Découvrir la boîte postale en carton

Boîtes postales en carton couleur blanche et kraft

  • Si vous en avez les moyens, automatisez l’emballage des vos articles à l’aide d’une machine.
  • C’est un aspect marketing, mais encore une fois, c’est à ce moment qu’il intervient : concevez un emballage personnalisé pour faciliter la mémorisation client et offrir une meilleure expérience d’unboxing.
  • Avoir un seul fournisseur d’emballage en gros : cela peut paraître contre-intuitif car disposer de plusieurs fournisseurs permet de faire jouer la concurrence et baisser le coût de l’emballage. Seulement, la compétition pour le prix le plus bas peut pousser le fournisseur à rogner sur la qualité. De plus, avoir un seul fournisseur vous permet d’avoir tout au même endroit, cela simplifie donc énormément votre chaîne d’approvisionnement en emballages (gestion des livraisons, des délais, etc.). De plus, en passant par un fournisseur comme Packhelp, vous disposez tout de même d’un réseau important de fabricants. Cela veut dire que vous pouvez optimiser vos coûts, sans renoncer à la qualité : nous avons des milliers de clients satisfaits de la qualité de notre emballage personnalisé à travers l’Europe. Avoir un seul fournisseur d’emballage signifie aussi que vous aurez plus facilement accès à des remises sur le volume.

Notre boîte d’expédition quadrichrome peut être une solution idéale d’emballage primaire ou secondaire : elle est légère et résistante à la fois et les possibilités de personnalisations sont nombreuses !

Découvrir la boîte d’expédition quadrichrome

Boîte d’expédition quadrichrome - emballage personnalisé pour produits - Packhelp

Pas envie de commander d’emballage pour l’instant mais envie de savoir comment optimiser son coût ? Découvrez 13 façons de diminuer le coût de votre emballage maintenant.

Comment réagir face au Coronavirus (Covid-19) ?

Chose promise, chose due, parlons Coronavirus.

Vous le savez, les magasins physiques sont durement affectés par l’épidémie du Covid-19. C'est peut-être votre cas.

Si une partie de vos ventes se font en ligne, c’est le moment de miser à fond dessus.

La bonne nouvelle c’est qu’effectivement les livraisons ont toujours lieu et les clients peuvent toujours commander sur internet sans aucun problème. Ils le font même plus jamais.

Le seul problème qu’il y aura : les délais et retards de livraison.

Renseignez-vous sur les délais de livraison actualisés de votre transporteur et communiquez-les à vos clients.

Tenez-vous informé au jour le jour et répercutez les informations obtenues sur vos délais annoncés.

Les clients comprendront très bien les retards à condition de bien les informer.

Voici de quoi suivre la situation chez UPS, DPD, La Poste et Chronopost.

Soyez également réactifs quant au suivi des colis expédiés et pour répondre à vos clients. Rassurez-les.

Il se pourrait même, que votre activité, si elle est principalement en ligne, voit un accroissement. Si c'est le cas, envisagez de recruter un manutentionnaire supplémentaire.

Et standardiser votre processus de préparation de commande devient plus important que jamais pour éviter les problèmes.

Dans tous les cas, prévoyez aussi un stock d’emballages suffisant, commandez plus tôt que d’habitude et en quantités supérieures.

Packhelp opère normalement.

Notre production fonctionne normalement. Sont à prévoir en revanche 2 jours supplémentaires pour les livraisons (estimation).

Vous voulez en savoir plus sur les activités de Packhelp en ce moment et comment réagir face au Covid-19 ? Lisez notre suivi du coronavirus.

Beaucoup des optimisations de votre préparation de commande que nous vous proposons peuvent paraître être du bon sens, et elles le sont.

La difficulté de votre logistique d’entrepôt et de votre processus de traitement d’une commande client n’est donc pas tant d’avoir les bonnes idées pour les faire fonctionner de façon optimale.

Mais bien de penser à tout.

Comment améliorer votre préparation de commande en deux mots : planifier et tester

C’est vrai, il y a de nombreuses choses à savoir et éléments à prendre en compte quand on a pour but de mettre en place ou améliorer la préparation de commande.

Mais en gardant cet article sous la main, vous avez une bonne base d’informations qui vous permettront d’avoir un processus de traitement de commande client fluide et avec un minimum d’erreurs.

Cela ne se fera peut-être pas du jour en lendemain, certes.

Mais en reprenant les étapes de préparation de commande que nous vous avons exposé une par une et en planifiant bien vous devriez obtenir un processus efficace.

Choisissez une méthode de picking qui convient à votre configuration et équipez-vous bien. Si votre budget le permet, préférez un haut niveau d’informatisation pour améliorer la fiabilité de votre picking.

Dans tous les cas, tentez de standardiser au maximum votre processus de traitement de commande.

Et puis surtout, n’hésitez pas à tester, c’est comme ça que vous verrez ce qui ne va éventuellement pas. Et c’est ainsi que votre préparation de commande ne s’en trouvera qu’améliorée !

Si vous avez besoin d’améliorer la partie conditionnement, Packhelp est là pour vous accompagner.

Nous vous aidons à concevoir un emballage entièrement sur mesure qui évitera tout problème de conditionnement et de livraison.

Cela facilitera votre processus de préparation de commande et minimisera les retours clients.

Nous mettons à votre disposition notre département R&D pour vous concevoir l’emballage qu’il vous faut et notre réseau de fabricants pour le produire et optimiser son coût.

Packaging entièrement personnalisé avec Packhelp

Decor

Abonnez-vous pour reçevoir les conseils concernant l’emballage pour ecommerce

check
Super!
Vous êtes maintenant inscrit!
Choose other country
Ce n'est pas ce que vous cherchez ? Aucun problème, on s'occupe de vous.

Recevez un devis personnalisé pour votre emballage


Obtenir mon devis
exit-intent-image