It seems you're in
Choose other country

Tout ce que vous devez savoir sur l’emballage biodégradable

Pierre Grante
Pierre Grante | 12 min lu

Souscrivez pour rester à jour

check
Super!
Vous êtes maintenant inscrit!
subscribe-decor

On l’entend un peu partout “emballage biodégradable” par ici, “emballage biodégradable” par là…

Emballage biodégradable est en effet un terme à la mode. Et pour cause : le climat s’emballe et la biodiversité s'érode.

Souvent poussées par la demande croissante des consommateurs, des entreprises développent donc ce genre de packaging.

Mais que recouvre le terme d’emballage biodégradable exactement ? Mis à part le fait que ce soit un emballage écologique, il est difficile de cerner et comprendre vraiment ce terme assez nouveau.

Trop souvent le greenwashing ou les copiés-collés d’informations erronées d’un site à un autre empêchent d’y voir clair.

Quelle est la différence avec un emballage compostable ? Quels sont les matériaux biodégradables ?

Sacs de Polymail Biodégradables

Nous allons donc entièrement débroussailler le terme d’emballage biodégradable encore appelé emballage bio et tout ce qui l’entoure.

À la fin de cet article vous saurez :

  • Ce qu’est un emballage biodégradable (définition)
  • La différence entre un emballage biodégradable et un emballage compostable
  • La norme qui régit ce genre d’emballage (EN 13432)
  • Pourquoi vous devriez passer à l’emballage biodégradable
  • Quels matériaux d’emballage sont biodégradables
  • Un exemple d’emballage biodégradable

Commençons donc par le commencement et voyons la définition d’un emballage biodégradable.

Emballage biodégradable : définition

Un emballage biodégradable est un emballage qui, sous l’effet de la lumière, de l’air, de l’humidité et des microbes, se décompose en éléments naturels qu’on trouve dans la nature.

Un emballage biodégradable fait donc partie de la démarche d’éco-design. L’éco-design en deux mots, c’est minimiser l’impact de son produit ou emballage sur l’environnement à tous les niveaux.

On vous explique en détail tout cela dans notre guide de l’éco-design.

Le problème est que l’utilisation du terme biodégradable peut facilement être abusive et trompeuse.

Pourquoi ?

Car dans l’absolu, tous les matériaux sont en fait biodégradables. Y compris le plastique à base de pétrole qui met des centaines voire des milliers d’années à se dégrader et qui libère des toxines dans le sol ce faisant.

Déchets plastique entassés sur une plage tropicale

C’est pour cela que la définition d’un emballage véritablement biodégradable (et la norme que nous verrons plus tard) est plus restrictive.

Ainsi, un emballage biodégradable ne l’est que s’il se décompose en l’espace d’une seule génération et ne laisse derrière lui que de l’eau, du dioxyde de carbone, des minéraux naturels et de la biomasse. Et donc aucun toxine.

L’autre abus dont il faut se méfier est l’utilisation d’un pourcentage de biodégradabilité. Un matériau est soit entièrement biodégradable, soit pas du tout.

En effet, s’il n’est que partiellement “biodégradable”, cela veut dire qu’il va laisser derrière lui des matériaux qui ne se décomposent pas dans un environnement naturel. Et que par conséquent il n’est pas biodégradable.

Ok, nous savons maintenant clairement ce qu’est un emballage biodégradable.

Dans ce cas alors, qu’est-ce qu’un emballage compostable ? En quoi est-il différent ?

Différence entre biodégradable et compostable

Déjà, il convient de faire une première précision : dit simplement, un emballage compostable est systématiquement biodégradable. En revanche, un emballage biodégradable n’est pas toujours compostable.

Comme expliqué avant, un emballage biodégradable, dans de bonnes conditions, se dégrade en composants basiques qu’on trouve naturellement dans la terre.

Un emballage compostable lui aussi va se dégrader mais la matière qui résulte de sa décomposition contient des nutriments (minéraux) bénéfiques pour le sol.
Cependant, pour qu’un emballage soit “compostable” il doit être mis dans un environnement spécifique qui obéit à certaines conditions de température, de pression, d’oxygène, etc.

Panneau de compost sur une barrière

Le compost qui en résulte pourra être utilisé comme fertilisant naturel pour l’agriculture si c’est un compost industriel ou pour le jardinage si c’est un compost domestique.

Le compost évite l’usage d’engrais chimiques qui sont toxiques et appauvrissent les sols sur le long terme.

En un mot donc :

  • Un emballage biodégradable se dégrade dans la nature sans laisser de traces toxiques mais n’est pas valorisable.
  • Un emballage compostable se dégrade également mais sous certaines conditions physiques. La matière finale appelée compost contient des nutriments valorisables dans l’agriculture.

Toutes ces notions que nous venons de voir son en fait normalisées. Cela offre une garantie tant aux fabricants d’emballages qu’aux consommateurs ou aux autorités publiques.

La norme EN 13432 sur la biodégradabilité et la compostabilité

La norme EN 13432 est une norme de l’Union Européenne appliquée en France sous le nom NF EN 13432.

Si votre produit ou emballage répond à cette norme, il sera également conforme avec la directive européenne 94/62/CE relative aux emballages et déchets d’emballages.

Poubelles de tri dans la rue

N’hésitez pas à lire notre article très complet sur la réglementation des emballages pour en savoir plus sur cette directive.

Quels sont donc les critères de cette norme concernant la biodégradabilité et la compostabilité ?

  • Un matériau pour être considéré comme biodégradable doit se dégrader à 90% en l’espace de 6 mois.
  • Il doit aussi atteindre un niveau de désintégration (disparition visuelle) élevé : il doit rester au maximum 10% de résidus de pas plus de 2mm.
  • Le matériau doit avoir une faible concentration en métaux lourds et fluor et avoir une bonne qualité de compost.
  • Les paramètres chimio-physiques (Azote, Phosphore, Magnésium, Potassium, contenu salin, niveau solides-volatiles) doivent rester inchangés une fois le matériau dégradé.
  • L’absence d’effet négatif sur le déroulement du processus de compostage.

Les certificats OK compost

Pour respecter la norme EN 13432 et pour pouvoir montrer à vos clients votre engagement pour la planète de votre emballage biodégradable, rien de mieux qu’un certificat !

Surtout qu’avec le nombre d’entreprises qui aujourd’hui affichent “biodégradable” ou “éco-responsable” sur leur emballage, il faut savoir se distinguer… Et prouver que vous agissez vraiment pour l’environnement.

En effet, les consommateurs aujourd’hui ont tendance à être de plus en plus informés et exigeants.

Bref, rien de mieux qu’un certificat pour asseoir votre crédibilité.

Et justement, l’entreprise autrichienne TÜV Austria propose à travers sa branche belge le certificat OK Compost.

Enfin, ou plutôt, les certificats : il en existe pour le compost industriel, le compost maison, la biodégradabilité en sol, marine, les matériaux biosourcés, etc.

Tas de compost industriel qui se fait remplir par une machine

Nous allons donc brièvement passer en revue le compost industriel, le compost maison et la biodégradabilité en sol et en océan qui a priori sont celles qui vous seront le plus utiles.

OK compost INDUSTRIAL

Ce certificat assure que votre emballage est biodégradable dans une installation de compostage industrielle.

Le compost industriel est un processus assez rapide.

OK compost HOME

Ce certificat garantit la biodégradation des matériaux dans compost domestique. En raison du volume de déchets plus faibles que pour un compost industriel, les conditions de compostage sont moins exigeantes (par exemple la température est plus basse).

Le compost maison est plus lent que le compost industriel.

Le certificat OK compost HOME est particulièrement intéressant si vos clients n’ont pas accès à un centre de compostage industriel dans leur commune ou simplement qu’ils désirent pouvoir avoir un compost dans leur jardin.

Si vous voulez en savoir plus sur les certificats de compostabilité, on vous conseille de jeter un oeil à la page de TÜV AUSTRIA sur les certificats de compost.

OK biodegradable SOIL

Comme nous l’expliquions avant, un emballage biodégradable n’est pas nécessairement compostable car cela requiert certaines conditions.

Si vous êtes intéressés par un emballage qui est juste biodégradable alors le certificat OK biodegradable SOIL est sûrement intéressant pour vous.

Il garantit que votre produit (en l’occurrence emballage) est entièrement biodégradable dans le sol.

Il existe aussi en version MARINE pour l’océan et WATER pour l’eau douce.

OK biodegradable MARINE

La certification OK biodegradable MARINE bien qu’elle puisse paraître inutile est au contraire d’un grand secours pour la planète et pourrait intéresser vos clients.

En effet, une bonne partie des déchets non collectées y finissent souvent.

Bouteille abandonnée sur une plage

Utiliser le certificat OK biodegradable MARINE assure donc que l’emballage que vous utilisez se biodégrade entièrement dans la mer.

Les informations complètes sur les certifications de biodégradabilité sont disponibles sur le site de TÜV AUSTRIA.

Maintenant que nous avons éclairci ce qu’était un emballage biodégradable et les normes qui le régissaient, vous vous demandez peut-être quelles seraient vos motivations pour y passer ?

Les voici donc.

Pourquoi vous devriez passer à l’emballage biodégradable

Il y a trois principaux avantages à passer à un emballage biodégradable, et pas des moindres.

L’emballage biodégradable est écologique

Alors oui, cela peut paraître évident.

Sauf qu’un emballage biodégradable n’est pas toujours écologique justement.

Ou du moins, certains emballages se font appeler biodégradables alors qu’ils ne méritent pas véritablement cette appellation.

Ces emballages ce sont ceux dits oxo-dégradables. Le principe ?

Ils sont faits de plastique fragmentable. C’est un plastique “normal” (et donc issu du pétrole) auquel on a rajouté des additifs oxydants qui le font se fragmenter en particules invisibles à l’oeil nu.

Ce genre d’emballage n’est donc pas écologique pour 3 raisons :

  • Les particules qui résultent de la fragmentation de ces emballages ne sont pas collectables car microscopiques. De plus, des animaux sont susceptibles de les ingérer.
  • Il s’agit de plastique à base de pétrole qui n’est pas une ressource renouvelable car il a mis des dizaines de millions d’années à se former.
  • Les additifs qui aident à la dégradation du plastique oxo-dégradable contiennent des métaux lourds et des substances toxiques.

Sac en bioplastique
Crédit : PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/FRANCOIS DESTOC la-croix.com

Bref, ces emballages oxo-dégradables ne sont en fait pas écologiques mais ont l’avantage de ne pas coûter très cher.

S’ils vous intéressent, ils ont également une norme, la AC T51-808.

Les emballages biodégradables tels que nous les avons décrit avant cependant, eux, sont belle et bien éco-responsables.

Et ce pour 3 raisons :

  • Ils utilisent des matériaux renouvelables (qui se reconstituent sur une échelle de temps humaine) tels que les plantes (maïs, canne à sucre, betterave, etc.) et les arbres. À l’inverse, le pétrole est une ressource finie.
  • Sa dégradation n’a aucun effet négatif sur l’environnement.
  • S’il peut être et est composté, l’emballage biodégradable fait alors partie d’un circuit fermé.

Ce qui est intéressant de voir, c’est que le fait qu’un emballage biodégradable soit écologique est non seulement une bonne chose pour notre planète mais aussi pour votre entreprise.

L’emballage biodégradable est une opportunité commerciale

Ce genre d’emballages est en effet de plus en plus plébiscité par les consommateurs.

Jugez plutôt ces chiffres de GlobalWebIndex :

  • 61% des consommateurs disent être susceptibles de passer à une marque qui est plus éco-responsable que leur marque actuelle.
  • 42% des consommateurs affirment que les produits utilisant des matériaux recyclés ou éco-responsables sont importants lorsqu’ils font leurs courses.

Boîte en carton Judy the Fox avec son look minimaliste

Ainsi, en jouant là-dessus, vous avez toutes les chances d’améliorer votre image de marque et de vendre plus.

L’emballage biodégradable est donc une solution gagnante tant pour la planète, que pour les consommateurs ou votre entreprise.

Cela dit, vous vous demandez peut-être à quel coût se fait cette transition ?

L’emballage biodégradable est un investissement rentable

Nous n’allons pas y aller par quatre chemins : oui à l’heure actuelle l’emballage biodégradable coûte globalement un peu plus cher.

Cependant, pour 3 raisons, investir dans un emballage biodégradable est un calcul rentable pour votre entreprise :

  • 57% des consommateurs sont prêts à payer plus pour un produit éco-responsable. Augmenter vos prix de vente pour répercuter vos coûts additionnels d’emballage ne devrait donc pas être un problème. Il est important cependant de communiquer sur vos engagements pour la planète.
  • Le prix des matières biodégradables ne fait que baisser. Tandis que le prix du pétrole lui, ne peut que monter sur le long terme car c’est une ressource finie.
  • Le prix des emballages bio est indexé sur des matières premières dont le cours est très stable alors que le cours du pétrole est volatile.

Suivi du cours du pétrole depuis 2013

Ainsi, même en considérant votre investissement dans un emballage biodégradable uniquement sur le court terme, cela demeure rentable car vous pouvez répercuter votre légère hausse de coût sur vos prix.

Alors, convaincus ?

Si oui, passons au concret ! Quels sont les matériaux d’emballage biodégradables ?

Les matériaux d’emballage biodégradables

Il existe 2 types principaux de matériaux pour les emballages biodégradables.

Le PLA

Le PLA ou acide polylactique (Polylactic Acid en anglais dont vient l’acronyme PLA) est aujourd’hui une des alternatives biodégradables au plastique les plus utilisées.

Sacs de Polymail Biodégradables

En effet, les solutions de bioplastiques ne manquent pas, mais un “bioplastique” tel qu’on utilise cette appellation n’est pas toujours biodégradable (mais il est biosourcé en revanche).

Ce qui porte à confusion.

C’est pourquoi nous préférons nous référer au bioplastique comme étant à la fois biosourcé et biodégradable.

Or justement, le PLA est à la fois biosourcé et biodégradable.

Il est en effet fabriqué à partir d'amidon de maïs ou d'autres ressources végétales (pomme de terre, etc.). Dans tous les cas, ces ressources végétales sont des ressources renouvelables.

De plus, sa dégradation ne laisse aucune trace toxique dans l’environnement.

Mais ce n’est pas tout.

Le PLA a également des avantages purement pratiques : il est imperméable, peut être utilisé pour le contact alimentaire et ne coûte pas très cher (mais toujours un peu plus que le plastique classique).

Sac de polymail biodégradable - emballage personnalisé pour produits - Packhelp

C’est le cas de notre pochette d’expédition en bioplastique justement !

Découvrir notre pochette d’expédition

 

En parlant d’emballage alimentaire, vous êtes curieux de voir quel est l’emballage alimentaire le plus respectueux de la planète ? Lisez notre article sur l’emballage alimentaire écologique.

Si vous voulez trouver d’autres alternatives que le bioplastique au plastique, jetez un oeil à notre article sur les solutions alternatives à l’emballage plastique.

Carton et papier

Vous saviez que le carton (et le papier par conséquent) sont parmi les solutions d’emballage les plus écologiques ?

C’est ce que nous expliquons dans notre article Pourquoi les boîtes en carton sont-elles écologiques.

Si le carton et le papier sont écologiques, c’est notamment car ils sont biodégradables.

boîtes de produits avec des impressions personnalisées packhelp

Nous avons beaucoup parlé du plastique jusqu’à présent.

Pourtant une des solutions les plus évidentes en terme d’emballage biodégradables reste bel et bien le papier et le carton.

Le papier et le carton sont fabriqués à partir du bois (on ne vous apprend rien là-dessus) qui est une ressource renouvelable.

Alors il est vrai qu’aujourd’hui le bois est surexploité ce qui menace son renouvellement.

Heureusement, il existe des bois et emballages en carton et papier certifiés FSC.

FSC (Forest Stewardship Council) garantit que le bois est issu d’une forêt gérée de façon responsable.

Dans tous les cas, il reste une alternative plus écologique que le pétrole.

Attention cependant : pour que votre emballage en papier ou carton soit véritablement biodégradable ou compostable, l’encre et la colle utilisées doivent également l’être !

Assurez-vous donc de commander une boîte en carton qui utilise de l’encre végétale et de la colle naturelle comme c'est le cas de notre boîte produit.

Découvrez notre boîte produit biodégradable

Boîtes d'emballage et pinceaux de maquillage Wild as the Ocean de Loella Cosmetics

Envie de voir un exemple concret d’emballage en carton biodégradable ? Découvrez la superbe histoire et la stratégie de notre client Loella Cosmetics !

Côté papier, on doit admettre que le sac en papier kraft que Brahmaki a conçu chez nous est particulièrement séduisant ! Ce sac en papier biodégradable est un atout idéal pour une boutique physique en D2C (Direct to Consumer) comme c’est leur cas.

Coussin et sac en papier recyclé Brahmaki

En savoir plus sur nos sacs en papier

De plus, en dehors de tout avantage écologique, le carton et le papier sont des emballages très répandus dans le monde du packaging pour leurs qualités pratiques et logistiques.

Le papier notamment kraft et le carton sont en effet résistants et légers à la fois. De plus, certains sont aptes au contact alimentaire.

Découvrez quel est l’emballage alimentaire le plus écologique.

Le carton, par sa rigidité, a aussi l’avantage de bien protéger votre marchandise lors du transport.

Exemple d’emballage biodégradable

Gwénaël Rio, un producteur de sel de Guérande sous la marque Trad Y Sel s’est mis aux sacs biodégradables.

Comment s’y est-il pris ?

Il utilise des pommes de terre qui viennent d’Europe, principalement de Champagne et utilise leurs fécules (aussi appelées amidon de pomme de terre) pour fabriquer ses sacs.

Pour que ceux-ci soient vraiment biodégradables, il utilise de l’encre d’origine végétale.

Et bien sûr, les sacs de Gwénaël sont certifiés OK Compost et respectent dont la norme EN 13432 dont nous avons parlé avant.

Sac biodégradable pour emballer du sel
Crédit photo : emballagesmagazine.com

Résultat : Casino, un des géants de la grande distribution a accepté de mettre en rayon le sel Trad Y Sel avec son emballage biodégradable. Monoprix a ensuite suivi le mouvement.

Bref, un véritable petit succès pour ce producteur de sel aux convictions écologiques.

Passer à l’emballage biodégradable : pas si difficile

Alors, est-ce désormais plus clair pour vous ce qu’est un emballage biodégradable ?

Maintenant que vous savez précisément ce qu’il y a derrière un packaging biodégradable et la différence et un packaging compostable, il ne vous reste plus qu’à vous y mettre !

L’emballage biodégradable c’est en effet l’avenir, tant pour la planète, que pour votre entreprise.

Chez Packhelp nous pouvons vous aider à passer à un emballage biodégradable.

Nous proposons tout une gamme d’emballages en carton et avons également une alternative en PLA.
Tous ceux-là sont biodégradables et compostables sous certaines conditions (car c’est le propre de la compostabilité) à l’exception de notre boîte en tube.

Boîte produit classique - emballage personnalisé pour produits - Packhelp

Besoin d’emballer vos produits dans un packaging en carton biodégradable ?

Découvrir notre boîte produit

S’il vous faut plutôt une pochette d’expédition en PLA, nous avons aussi ce qu’il faut !

Découvrir notre pochette en PLA

Votre curiosité concernant le packaging écologique a été piquée ? Lisez notre guide de l’emballage écologique en 2020.

 

Decor

Abonnez-vous pour reçevoir les conseils concernant l’emballage pour ecommerce

check
Super!
Vous êtes maintenant inscrit!
Choose other country
Ce n'est pas ce que vous cherchez ? Aucun problème, on s'occupe de vous.

Recevez un devis personnalisé pour votre emballage


Obtenir mon devis
exit-intent-image